CHAMBRES D’HOTES PISCINE AMB PREMIÀ BARCELONA

HISTOIRE DE LA MAISON

C’est un manoir de 3 étages de 1 000 m² situé au centre de 50 000 m² de terre.
L’origine exacte de Can Casadellà reste inconnue. Des indices montrent que la maison date du début du XVIème siècle. Jusqu’au milieu du XIXème siècle, il s’agissait d’un domaine qui était le centre d’une importante propriété agricole avec des vignes et des vergers. Au fil des siècles, la maison continue à s’agrandir, tout en maintenant sa structure et sa façade initiale. L’intérieur du troisième étage où se trouvent les chambres d’hôtes reflètecette période.
En 1858, la famille Casadellà achète la propriété et commence à restaurer la maison, en réalisant des changements qui conduisent à son état actuel. Ces changements ont donné à la maison un air « Indiano », avec des détails évocateurs des maisons des colonies espagnoles des Caraïbes.
La famille Casadellà était probablement des commerçants ayant obtenu leur richesse grâce
au commerce dans les colonies des Amériques.

En 1918, la famille Botey, qui fait partie de la nouvelle classe industrielle puissante catalane qui se développe au début du XXème siècle, achète ce manoir et restaure une partie de l’intérieur, mais sans modifier la façade extérieure de la maison.
Au cours de cette période, les jardins sont remodelés : de romantiques petites places et de longues rangées d’oliviers, de cyprès, d’amandiers en bordure des vignes qui ont maintenu leur production jusqu’aux années soixante-dix.

En 2007, nous avons réalisé d’importantes modifications pour améliorer les installations de la
maison afin que nos hôtes puissent profiter confortablement de cet édifice centenaire.

LE JARDIN

La maison est située en plein cœur d’une propriété de 5 hectares comprenant des vergers, des champs et des pins.
Vous pouvez faire une balade dans toute la propriété par de larges promenades menant à de charmants
petits coins.
Un vieux bassin d’arrosage situé devant la maison a été transformé en piscine. Vous pouvez vous relaxer
au soleil ou à l’ombre d’arbres centenaires.